1814 : « Napoléon Ier part en exil sur l’Île d’Elbe ». Une gravure satirique anti-napoléonienne. Et un roman de José Luis de Juan sur les préoccupations apicoles de l’Empereur exilé…

> « Départ pour l’Île d’Elbe » :  gravure satirique anonyme, printemps 1814, © The Trustees of the British Museum « Départ pour l’Île d’Elbe » : Napoléon va embarquer pour son exil à l’Île d’Elbe. Il perd les symboles de sa puissance : l’aigle impériale, ses titres et sa couronne, et son manteau impérial dont les abeilles dorées s’envolent elles aussi. Moscou brûleLire la suite « 1814 : « Napoléon Ier part en exil sur l’Île d’Elbe ». Une gravure satirique anti-napoléonienne. Et un roman de José Luis de Juan sur les préoccupations apicoles de l’Empereur exilé… »

1520-1530 : « Vénus et Cupidon voleur de Miel ». Une série de tableaux de Lucas Cranach l’Ancien

Dulcia quandoque amara fieri / Douceur tourne parfois à l’amertume. 1525,  conservé à Paris Artiste majeur de la Renaissance germanique, le peintre et graveur Lucas Cranach l’Ancien (Kronach en Franconie, 1472-Weimar 1553) est connu pour sa très abondante production de tableaux (un millier peut-être), alternant des séries de portraits (de ses commanditaires et mécènes, lesLire la suite « 1520-1530 : « Vénus et Cupidon voleur de Miel ». Une série de tableaux de Lucas Cranach l’Ancien »

Voltaire (1694-1778), l’apiculteur de Ferney. Attentif à ses abeilles, mais parfois polémiste à l’emporte-pièce.  

En 1764, Voltaire publie anonymement à Genève (et non à Londres comme indiqué sur le frontispice) , sous le titre de Dictionnaire philosophique portatif, Le Dictionnaire philosophique ou La Raison par alphabet , vecteur de promotion de ses idées philosophiques, morales, politiques et religieuses. Il contient une entrée « Abeilles » que nous étudions par ailleurs. EnLire la suite « Voltaire (1694-1778), l’apiculteur de Ferney. Attentif à ses abeilles, mais parfois polémiste à l’emporte-pièce.  « 

1756 – Le destin européen de la «Nouvelle construction de ruches de bois» de l’apiculteur français Guillaume Louis Formanoir de Palteau (1712-1785)

Guillaume Louis Formanoir de Palteau est né en 1712 au château de Palteau, près de Sens (Yonne) et vraisemblablement décédé en 1785 1. Il est membre, à partir de 1749, de l’Académie royale des Sciences, Arts et Belles-Lettres d’Auxerre (1749-1772). Il est alors «premier commis du bureau des vivres de la Généralité de Metz ». PropriétaireLire la suite « 1756 – Le destin européen de la «Nouvelle construction de ruches de bois» de l’apiculteur français Guillaume Louis Formanoir de Palteau (1712-1785) »

XVIIIe s.: Jeton à la ruche de la Corporation des marchands de Paris

Jeton en cuivre frappé au XVIIIe siècle pour la Corporation des marchands de Paris. Diamètre 27mm. Référence Feuardent 5439 * REVERS : Abeilles autour de leur ruche en osier ou paille posée sur un socle.Titulature revers: .SOCIETATIS. BENE. VNITAE (« D’une société bien unie ») * AVERS: Sept personnages soutenant un globe terrestre.      Titulature avers:  STAT.MVTVIS.VIRIBVS (« Solide grâceLire la suite « XVIIIe s.: Jeton à la ruche de la Corporation des marchands de Paris »

v.1087: « L’éloge des abeilles », enluminure du rouleau Exultet Barberini, Bibliothèque Vaticane.

> « L’éloge des abeilles » : des apiculteurs recueillent un essaim dans un arbre pour le placer dans une ruche; d’autres ouvrent une ruche en bois suspendue, et y récoltent pains de cire et miel. Le texte sous l’enluminure fait l’éloge des abeilles qui produisent miel et cire, et qui sont aussi le symbole de la chasteté, àLire la suite « v.1087: « L’éloge des abeilles », enluminure du rouleau Exultet Barberini, Bibliothèque Vaticane. »

1687: les États de Lille font frapper une médaille à la ruche royale commémorant la conquête des Pays-Bas espagnols par Louis XIV – et la guérison du roi.

« Les abeilles et le roi guéri » , Jeton des Etats de Lille, 1687 Jeton en argent frappé en 1687 par les Etats de Lille, à l’occasion de la convalescence du roi . Existe également en cuivre. Diamètre :  32 mm. Poids : 10,39 g.  Références:  Van Hende  supplément 710 &  Feuardent  absent (7225 var.) * REVERS :  Une ruche en osierLire la suite « 1687: les États de Lille font frapper une médaille à la ruche royale commémorant la conquête des Pays-Bas espagnols par Louis XIV – et la guérison du roi. »

1596 : Jeton à la tortue et aux abeilles pour la levée de nouveaux impôts dans les Etats d’Utrecht, République des Provinces-Unies.

Jeton en cuivre ou cuivre argenté frappé en 1596 dans les Etats d’Utrecht pour appeler les citoyens à supporter la levée de nouveaux impôts pour financer la guerre contre l’Espagne des Habsbourg catholiques. * AVERS: Une tortue attaquée par cinq abeilles.      Titulature avers:  PERFER. ET. OBDVRA. ANNO. DNI 1596        (« Endurer et persévérer. Année duLire la suite « 1596 : Jeton à la tortue et aux abeilles pour la levée de nouveaux impôts dans les Etats d’Utrecht, République des Provinces-Unies. »

L’abeille et la ruche sont très présentes dans l’iconographique de la franc-maçonnerie depuis le XVIIIe siècle

Conférence au temple de Villeurbanne (69), le 12 avril 2017 Au XIXe siècle,  les connaissances sont à peu près établies sur les 3 castes de la ruche, et sur leurs fonctions respectives. On ne va plus gloser sur le politique, mais valoriser plus encore la concorde sociale qui règne dans la ruche, et le caractèreLire la suite « L’abeille et la ruche sont très présentes dans l’iconographique de la franc-maçonnerie depuis le XVIIIe siècle »

Jean-Baptiste Simon, un avocat et apiculteur parisien contempteur, au milieu du XVIIIe siècle, de la « monarchie féminine » au sein de la ruche, et défendu par Voltaire.

En 1740, l’avocat au Parlement de Paris Jean-Baptiste Simon1 publie (anonymement) à La Haye, chez Pierre de Hondt, la première édition de : « Le Gouvernement admirable, ou la République des abeilles avec les moyens d’en tirer une grande utilité ». Un manuel de « bon gouvernement des abeilles »  en 51 chapitres –« vous ne trouverez dans ce livre ni érudition,Lire la suite « Jean-Baptiste Simon, un avocat et apiculteur parisien contempteur, au milieu du XVIIIe siècle, de la « monarchie féminine » au sein de la ruche, et défendu par Voltaire. »

« L’Ours voleur de miel ». Une fable d’Esope illustrée par de nombreuses enluminures & gravures, du XIVe au XIXe siècle.

On le sait au moins depuis la fable du grec Esope (VIIe-VIe s. av.JC) , l’ours est friand de miel et de couvain d’abeilles. De nombreuses enluminures et gravures illustrent, au Moyen-Age et à l’Epoque moderne, et la fable d’Esope, et la réalité des attaques de ruches et de ruchers par un animal sauvage, dangereuxLire la suite « « L’Ours voleur de miel ». Une fable d’Esope illustrée par de nombreuses enluminures & gravures, du XIVe au XIXe siècle. »

1787-1816 : Parmi les « Conder tokens » britanniques, de nombreux jetons en cuivre à la ruche

1789-Macclesfield Halfpenny, jeton de cuivre émis à Macclesfield (Cheshire) en 1789, diamètre 29mm. Emetteur : Charles Roe & Co, célèbre propriétaire de mines et de fonderies de cuivre, un des acteurs majeurs de l’émission de jetons de cuivre. D&H-Cheshire no 14. AVERS : Une ruche en paille (skep) et 6 abeilles ; surmontant le chiffre « R & Co ». Légende circulaire:Lire la suite « 1787-1816 : Parmi les « Conder tokens » britanniques, de nombreux jetons en cuivre à la ruche »

v.1508 : « Le Voyage de Gênes », ou Louis XII aux abeilles d’or, Enluminure, Bibliothèque nationale de France

> « Le Voyage de Gênes », enluminure par Jean Bourdichon du récit de Jean Marot, parchemin, vers 1508, conservé à la BNF. Au printemps 1507, le roi de France Louis XII sort, sur son cheval bai, de la forteresse d’Alexandrie (Alessandria, Piémont) pour aller reprendre le contrôle de la ville rebelle de Gênes (Genova,Lire la suite « v.1508 : « Le Voyage de Gênes », ou Louis XII aux abeilles d’or, Enluminure, Bibliothèque nationale de France »

1630 : Après l’échec de sa candidature au poste de bourgmestre de Bruxelles, un ancien échevin fait frapper un jeton « à l’ours et à la ruche »

Jeton de cuivre ou cuivre argenté, frappé à Bruxelles en 1630 par Gérard d’Oyenbrugge, ancien échevin et candidat bourgmestre déçu. AVERS : Ecu surmonté d’un heaume couronné avec deux cornes de buffle.               Titulature : « CONTINVER.1630 »  (« Continuer ») REVERS : Un ours assis en train de piller une ruche, et assailli par les abeilles.                 Titulature : « PATIOR VT POTIAR » (« Je recommencerai jusqu’àLire la suite « 1630 : Après l’échec de sa candidature au poste de bourgmestre de Bruxelles, un ancien échevin fait frapper un jeton « à l’ours et à la ruche » »

1867 : « The British Beehive », une gravure de George Cruikshank sur les hiérarchies sociales britanniques à l’ère victorienne.

> « The British Bee Hive. A Penny Political Picture for the People by their old friend George Cruikshank», gravure, mars 1867, 34 x 21 cm , © The Trustees of British Museum, Londres. La ruche victorienne D’après une première esquisse en 1840, George Cruikshank (1792-1878) dessine en 1867 une version victorienne de sa ruche sociale. LaLire la suite « 1867 : « The British Beehive », une gravure de George Cruikshank sur les hiérarchies sociales britanniques à l’ère victorienne. »