1630 : Après l’échec de sa candidature au poste de bourgmestre de Bruxelles, un ancien échevin fait frapper un jeton « à l’ours et à la ruche »

Jeton de cuivre ou cuivre argenté, frappé à Bruxelles en 1630 par Gérard d’Oyenbrugge, ancien échevin et candidat bourgmestre déçu.

AVERS : Ecu surmonté d’un heaume couronné avec deux cornes de buffle.               Titulature : « CONTINVER.1630 »  (« Continuer »)

REVERS : Un ours assis en train de piller une ruche, et assailli par les abeilles.                 Titulature : « PATIOR VT POTIAR » (« Je recommencerai jusqu’à réussir »)

Au contraire des nombreuses enluminures inspirées d’Esope (cf. deux exemples ci-dessous), il est peu de monnaies, médailles ou jetons sur lesquels on relève la représentation de l’ours, animal sauvage et réputé glouton, bousculant les ruches, et se régalant de miel, tout en étant attaqué par les abeilles furieuses. La scène est toutefois présente sur ce jeton bruxellois du XVIIe siècle. Il semble que Gérard d’Oyenbrugge a émis ce jeton alors qu’après avoir été échevin dans les années 1620, il a échoué à l’élection comme bourgmestre en 1630, et en aurait conçu un certain mécontentement (voire un mécontentement certain !). Il n’accèdera à cette fonction qu’en 1635. L’interprétation du thème du jeton est discutée: l’ancien échevin entendait-il se comparer à l’ours, dont le pelage épais le protège des abeilles agressives de l’échevinage de Bruxelles?

Sources:

* Jean NIVAILLE, « Abeilles et ours dans trois médailles historiques du XVIIe
siècle »
, Bruxelles, Bulletin du Cercle d’études numismatiques (BCEN), 1986.

* « Description du Cabinet de jetons historiques d’or et d’argent frappés dans les Pays-Bas à partir du milieu du XVe siècle jusqu’à nos jours, par feu M.L. de Coster », Bruxelles, 1885.

* « Cinq jetons de magistrats bruxellois », Bruxelles, Revue belge de numismatique, 59e année, 1903, p.41-50

Miniature anglaise du XVe siècle
Enluminure du Livre des heures du cardinal de Rohan, v.1530