Yves Grinand (1925-2013), maître apiculteur et républicain libre-penseur

Nous rendons ici hommage à Yves « Yvon » Grinand, qui nous a initié à l’apiculture dans les années 1960-1970, dans ses ruchers de Villebois en Bugey (Ain), et à son épouse Andrée… Dans les années 1960-1970, Yves Grinand a filmé quelques séquences d’apiculture à des fins pédagogiques. Elles ont été réunies en 2020 par sa filleLire la suite « Yves Grinand (1925-2013), maître apiculteur et républicain libre-penseur »

« Madame Vicat » (Catherine Elizabeth de Curtas), apicultrice et innovatrice vaudoise (1712-1772)

« Madame Vicat » (Catherine Elizabeth de Curtas), apicultrice vaudoise (1712-1772) Catherine Elizabeth de Curtas (1712-1772) est plus connue sous son nom « d’épouse de M.Vicat, professeur en Droit à Lausanne ». « Madame Vicat » est une des rares apicultrices des Lumières dont on ait gardé la trace écrite, à la fois par sa correspondance, par ses articles, et parLire la suite « « Madame Vicat » (Catherine Elizabeth de Curtas), apicultrice et innovatrice vaudoise (1712-1772) »

XIIIe s. – Dans l’iconographie médiévale, une hostie peut être cachée dans la ruche, et l’abeille être une image de Marie. Ainsi dans une enluminure galicienne conservée à l’Escurial.

> « Hymne à la Vierge« , manuscrit enluminé galicien, conservé à la Bibliothèque du Monastère de L’Escurial, Espagne, fin du XIIIe siècle. La femme de l’apiculteur a caché l’hostie consacrée dans une ruche-tronc. En ouvrant celle-ci peu après, l’apiculteur et sa femme découvrent la Vierge et l’Enfant-Jésus (en haut). Ce miracle amène une procession devant la ruche (enLire la suite « XIIIe s. – Dans l’iconographie médiévale, une hostie peut être cachée dans la ruche, et l’abeille être une image de Marie. Ainsi dans une enluminure galicienne conservée à l’Escurial. »

1529-1564. Pourquoi Martin Luther a-t-il parfois 7 têtes, dont une tête… d’essaim d’abeilles?

« Sieben Köpffe Martini Luthers / Martinvs Lvter Septiceps » [Les sept têtes de Martin Luther], bois gravé de Hans BROSAMER, frontispice de : Doctor Johann COCLEUS (1479-1552), Septiceps Lutherus… / Sieben Köpffe Martini Luthers von hochwirdigen Sacrament des Altars… , Leipzig, chez Valentin Schumann, 1529, éd.bilingue latin-allemand, rééd. 1564. Un pamphlet anti-luthérien La forte personnalité de MartinLire la suite « 1529-1564. Pourquoi Martin Luther a-t-il parfois 7 têtes, dont une tête… d’essaim d’abeilles? »

Analyse – En ville, y-a-t-il concurrence entre les pollinisateurs « sauvages » et les abeilles mellifères « domestiques », ou des menaces partagées? Attention à ne pas se tromper d’adversaire !

Certains intervenants aux 2èmes Assises des insectes pollinisateurs (qui se sont tenues à Lyon en septembre 2019), et quelques articles récents1 ont relancé l’hypothèse d’une concurrence en milieu urbain entre insectes pollinisateurs « sauvages », dont les abeilles solitaires cavernicoles et terricoles (par exemple les anthophila, les osmies), et les abeilles mellifères (Apis mellifera mellifera, insecte évidemment « sauvage » lui aussi, hyménoptèreLire la suite « Analyse – En ville, y-a-t-il concurrence entre les pollinisateurs « sauvages » et les abeilles mellifères « domestiques », ou des menaces partagées? Attention à ne pas se tromper d’adversaire ! »

Nous avons présenté un poster au 10ème congrès apicole d’Iran, à Karaj, sur les grandes étapes de la mondialisation d’Apis mellifera, le 22 janvier 2020

NB: les tensions politiques du moment en Iran nous ont empêché d’être présent physiquement au congrès de Karaj, sinon à travers notre poster, présenté le 23 janvier par notre collègue Pegah Valizadeh, docteure en Biologie et immunologie de l’abeille, professeure-assistante au Département de la recherche sur l’abeille mellifère de l’Animal Science Research Institute of Iran (ASRI),Lire la suite « Nous avons présenté un poster au 10ème congrès apicole d’Iran, à Karaj, sur les grandes étapes de la mondialisation d’Apis mellifera, le 22 janvier 2020 »

1764 . «  D’azur à trois abeilles d’or ». Le célèbre économiste physiocrate Louis-Paul Abeille (1719-1807) marquait d’abeilles dorées au fer la reliure des livres de sa bibliothèque…

Louis-Paul Abeille (Toulouse, 1719- Paris, 1807), installé à Rennes, devient avocat au Parlement de Bretagne, et achète la charge royale de procureur des Maréchaussées. Secrétaire de Louis-René Caradeuc de la Chalotais, procureur général du Parlement de Bretagne, il dresse à ce titre la « Table générale par matières des registres du Parlement de Bretagne » depuis saLire la suite « 1764 . «  D’azur à trois abeilles d’or ». Le célèbre économiste physiocrate Louis-Paul Abeille (1719-1807) marquait d’abeilles dorées au fer la reliure des livres de sa bibliothèque… »

Conférence-débat sur « L’abeille, les pollinisateurs et la biodiversité » à la Bibliothèque municipale de Lyon Ve, le 26 septembre 2019

L’abeille, sentinelle de l’environnement. De la mondialisation de l’abeille européenne à la crise de la biodiversité Résumé de la conférence introductive au débat / Emportée par les colons, l’abeille mellifère d’Europe (Apis mellifera mellifera) a conquis le monde entier à partir du XVIe siècle. Conquête de l’Ouest :  Amériques, Japon, Chine, Océanie. Conquête de l’Est :  AsieLire la suite « Conférence-débat sur « L’abeille, les pollinisateurs et la biodiversité » à la Bibliothèque municipale de Lyon Ve, le 26 septembre 2019″

1569 : « La ruche de la Sainte Eglise romaine ». Une satire calviniste de la papauté par Philippe de Marnix de Sainte-Aldegonde

Frontispice de: Philippe de MARNIX de SAINTE-ALDEGONDE – Philips van MARNIX van SINT-ALDEGONDE [1569], “Den Byencorf der H. Roomsche Kercke, door Philips Marnix Heer van St-Aldegond [La ruche de la Sainte Eglise romaine…], ou: De Roomsche Byen-korf”, Utrecht, 1569. Edition de 1648 1/ “La ruche de la Sainte Eglise”: un titre anodin pour une satireLire la suite « 1569 : « La ruche de la Sainte Eglise romaine ». Une satire calviniste de la papauté par Philippe de Marnix de Sainte-Aldegonde »

« Les abeilles, sentinelles de l’environnement et de l’agriculture », un article dans « Les Grands dossiers de Diplomatie » no 49, février-mars 2019

Sous le titre «Nourrir la planète » , le magazine bimestriel Les Grands dossiers de Diplomatie no 49, février-mars 2019, traite de la « Géopolitique de l’agriculture et de l’environnement». Dans l’article «Les abeilles sentinelles de l’environnement et de l’agriculture » (p.90-92), nous soulignons que les abeilles d’Occident souffrent d’aléas multiples, dont le cumul et les interactions provoquent unLire la suite « « Les abeilles, sentinelles de l’environnement et de l’agriculture », un article dans « Les Grands dossiers de Diplomatie » no 49, février-mars 2019″

Analyse – Des menaces sur les abeilles et la biodiversité largement liées aux firmes agrochimiques et à leur lobbying intense au cœur des agences sanitaires d’évaluation (Partie 2) – 1er octobre 2018

Résumé: Les insectes, et particulièrement les abeilles, sont indispensables à la pollinisation de la plupart des plantes cultivées. Mais les abeilles d’Occident souffrent d’aléas multiples ; parasites, maladies, prédateurs, mauvaises pratiques, changement climatique. (Partie 1) Et effets nocifs d’une agriculture intensive à forte consommation de produits phytosanitaires et de néonicotinoïdes, pour lesquels les firmes agrochimiques fontLire la suite « Analyse – Des menaces sur les abeilles et la biodiversité largement liées aux firmes agrochimiques et à leur lobbying intense au cœur des agences sanitaires d’évaluation (Partie 2) – 1er octobre 2018 »

Analyse – Des menaces sur les abeilles et la biodiversité largement liées aux firmes agrochimiques et à leur lobbying intense au cœur des agences sanitaires d’évaluation (Partie 1) – 15 septembre 2018

Résumé: Les insectes, et particulièrement les abeilles, sont indispensables à la pollinisation de la plupart des plantes cultivées. Mais les abeilles d’Occident souffrent d’aléas multiples ; parasites, maladies, prédateurs, mauvaises pratiques, changement climatique. (Partie 1) Et effets nocifs d’une agriculture intensive à forte consommation de produits phytosanitaires et de néonicotinoïdes, pour lesquels les firmes agrochimiques fontLire la suite « Analyse – Des menaces sur les abeilles et la biodiversité largement liées aux firmes agrochimiques et à leur lobbying intense au cœur des agences sanitaires d’évaluation (Partie 1) – 15 septembre 2018 »

« De la mondialisation de l’abeille européenne à la crise de la biodiversité », un article dans le magazine CARTO no 48, juillet-août 2018

Le magazine bimestriel CARTO no 48, juillet-août 2018, consacre son dossier Environnement aux abeilles, huit cartes à l’appui (p.58-63). Dans notre article: « De la mondialisation de l’abeille européenne à la crise de la biodiversité », nous rappelons que les lignées européennes d’Apis mellifera mellifera (l’abeille noire) ont accompagné la colonisation et la domination du monde parLire la suite « « De la mondialisation de l’abeille européenne à la crise de la biodiversité », un article dans le magazine CARTO no 48, juillet-août 2018 »

v.1735 « Les abeilles travaillent sans relâche pour le roi ». Jeton à la ruche et à l’essaim royal, de et pour la Monnaie de Lille

Jeton en argent frappé vers 1735 à l’Hôtel de la Monnaie de Lille. Existe également en cuivre rouge. Diamètre :  30 mm. Poids : 10,4 g.  Références: Van Hende 451 &  Feuardent  7227 * REVERS :  Un potager, avec légumes et fleurs butinés par les abeilles, clos de murs, avec une porte monumentale au fond. Dans l’angleLire la suite « v.1735 « Les abeilles travaillent sans relâche pour le roi ». Jeton à la ruche et à l’essaim royal, de et pour la Monnaie de Lille »

1814 : « Napoléon Ier part en exil sur l’Île d’Elbe ». Une gravure satirique anti-napoléonienne. Et un roman de José Luis de Juan sur les préoccupations apicoles de l’Empereur exilé…

> « Départ pour l’Île d’Elbe » :  gravure satirique anonyme, printemps 1814, © The Trustees of the British Museum « Départ pour l’Île d’Elbe » : Napoléon va embarquer pour son exil à l’Île d’Elbe. Il perd les symboles de sa puissance : l’aigle impériale, ses titres et sa couronne, et son manteau impérial dont les abeilles dorées s’envolent elles aussi. Moscou brûleLire la suite « 1814 : « Napoléon Ier part en exil sur l’Île d’Elbe ». Une gravure satirique anti-napoléonienne. Et un roman de José Luis de Juan sur les préoccupations apicoles de l’Empereur exilé… »