XVe siècle – La biodiversité illustrée dans les premières éditions imprimées de « Das Buch der Natur », de Konrad von Megenberg (un manuscrit de 1350 env., imprimé à partir de 1475)


Un éloge de la biodiversité au XVe siècle


Nous présentons ici une lithographie rehaussée de couleurs, l’une des plus célèbres du Livre de la nature de Konrad von Megenberg, dans ses premières éditions imprimées, dans les décennies 1470 et 1480. Elle est extraite du chapitre sur « Les Vers » de l’édition de 1475. Cette lithographie a été maintes fois rééditée (1478, 1481, 1482, etc.), regravée, parfois inversée, réagencée, avec des couleurs modifiées. A l’aune de la disparition accélérée des insectes sur la surface du globe en ce début de XXIe siècle, cette planche apparaît comme un éloge de la petite biodiversité des insectes. Y apparaissent en effet, outre des abeilles devant leurs deux ruches en paille tressée : un escargot 1, des papillons, une araignée dans sa toile, des mouches, des vers de terre, une fourmilière, des sauterelles, un crapaud …



Un prêtre encyclopédiste, Konrad von Megenberg (v.1309-1374)

Le prêtre et érudit allemand Konrad von Megenberg 2 est probablement né en 1309 à Mainberg / Megenberg en Bavière, et mort à Ratisbonne en 1374. Il a étudié à Erfurt, puis à l’université de Paris, où il enseigne à la Sorbonne la philosophie et la théologie, de 1334 à 1342. Après un séjour à Vienne, il s’installe à Ratisbonne en 1342, où il est prêtre de paroisse et prédicateur, puis chanoine de la cathédrale et membre du conseil de la ville. Il a écrit une trentaine de livres, en latin des ouvrages de théologie, de philosophie morale, et des hagiographies  – mais aussi en s’engageant dans les polémiques du temps, par exemple contre les ordres mendiants. Et quelques ouvrages en langue vernaculaire, dont le plus connu est Das Buch der Natur / Le livre de la nature (également : Buch von den natürlichen Dingen / Livre des choses naturelles), rédigé vers 1350-1360.

Das Buch der Natur / Buch von den natürlichen Dingen

Le dominicain belge Thomas de CANTIMPRE a écrit en latin vers 1244 son compendium Liber de Natura Rerum, ouvrage qui a connu un grand succès dans toute l’Europe, sous forme de manuscrits copiés et enluminés, en latin et traduits en allemand, flamand, et français.

Le Livre de la Nature de Megenberg est une traduction en allemand de Cantimpré, qu’il a révisé, corrigé, coupé de nombreux chapitres, et largement enrichi par ses propres observations et corrections. En réalité, Konrad von Megenberg cite au fil de son texte de nombreuses sources, outre Cantimpré : Albert le Grand, Isidore de Séville, Avicenne, etc.

L’ouvrage se veut une étude de l’ensemble des connaissances de l’époque en histoire naturelle, composé de huit parties et de centaines de chapitres, selon une organisation des thèmes caractéristique des encyclopédies médiévales (Humanité, Anatomie, Paradis et planètes, Astronomie, Météorologie, Zoologie, Monstres marins, Vers, Arbres, Herbes, Pierres précieuses, Métaux, Rivières, Monstres humains, etc).

L’ouvrage, comme celui de Cantimpré, a été très populaire pendant presque trois siècles. Il existe dans de multiples copies manuscrites. Il est imprimé pour la première fois à Augsbourg en 1475, et maintes fois réédité.



Références bibliographiques

von MEGENBURG Konrad (1309-1374)[v.1350-v.1442/1475/1478/1481/1482/1499/1536/1540/1861/2003] Das Buch der Natur (ou : Buch von den natürlichen Dingen) : manuscrit vers 1350-1360 ; Haguenau, v.1442-1445 ; Impressions :Augsburg, drück J.Bämler, 1475, 1478, 1481 ; 1482, 1499 ; Naturbuch, von nutz, eigenschafft, wunderwirckung vnd Gebrauch aller Geschoepff, Element vnd Creaturn, Dem menschen zu gut beschaffen: nit allein den aertzten vnd kunstliebern, Sonder einem ieden Hauszuatter iu seinem hause nützlich vnd lustig zu haben zu lesen vnd zu wissen, Francfort/Main, Egenholff,1536, 1540 ; etc.  ; éditions Stuttgart, 1861 & Tübingen, 2003.

> L’ouvrage de von Megenberg est largement une reprise développée et en allemand de : Thomas de CANTIMPRE [c.1244] Liber de Natura Rerum, manuscrit (155 conservés), v.1244, traductions en allemand, flamand, français.

En ligne:

> PFEIFFER Franz [1861] Konrad von Megenberg, Das Buch der Natur. Die erste Naturgeschichte in deutscher Sprache, Stuttgart 1861 ; Rééd. 1962, 1971, 1994…

> SOLLBACH Gerhard E. [1989] Konrad von Megenberg. Buch der Natur, ins Neuhochdeutsche übertragen von Gerhard E. Sollbach, Harenberg-Edition, Dortmund 1989, Insel, Frankfurt 1990.

> LUFF Robert, STEER Georg (éds.) [2003] Konrad von Megenberg. Das « Buch der Natur », Kritischer Text nach den Handschriften, Bd. 2, Tübingen, M. Niemeyer, 2003.


NOTES

1 Ce qui nous permet de signaler un excellent site consacré aux escargots dans leurs représentations historiques, et en l’occurrence dans Megenberg : https://huntingforsnails.wordpress.com/tag/konrad-von-megenberg/ . Nous renvoyons à ce site pour la description comparée des éditions successives de cette planche.

2 On trouve aussi son patronyme sous les formes : Konrad von Mengelberg, Konrad von Mägdeberg, Conradus de Montepuellarum