Sherlock Holmes (1854-1948), ses abeilles, et son introuvable «Practical Handbook of Bee Culture » (1913) 



Ce célèbre extrait de « His Last Bow / Son dernier coup d’archet  (1917)», toujours cité, laisse accroire que Sherlock Holmes s’est mis à élever des abeilles en prenant une supposée « retraite » en 1903. Et évoque un manuel d’apiculture de sa main, mais que personne, en dehors de son ami le docteur Watson, n’a jamais vu. Nous avons lancé l’enquête. Retrouvé ledit manuel. Et, mieux encore, mis la main sur une nouvelle inédite de Sherlock Holmes, absente de sa bibliographie, et qui nous apprend cependant beaucoup sur son rapport très précoce aux abeilles…



Le texte est en cours de mise en forme… / The text is to come soon…


Sherlock Holmes déchiffrant le « message codé à l’abeille d’or » dans l’enquête inédite « Une Italienne à l’abbaye de Buckfast » (Illustration d’un numéro de The Strand Magazine de septembre 1917, imprimé mais non diffusé)